Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

14 - Aussi il est  nécessaire pour répondre aux objectifs de mise en place du système de formation d’adopter une méthode qui permettent d’exprimer les attentes, de l’Etat quant aux résultats de cette relation. Il ne sert à rien de fixer des missions d’avenir si l’on n’a pas préalablement pris la mesure des logiques qui président au fonctionnement du système et tout particulièrement les causes essentielles qui déterminent  ces  logiques.

 

Toute société et donc tout Etat qui la représente doivent sans cesse s’interroger sur les finalités poursuivies et sur l’adéquation des organisations qu'ils ont créées. Ces mécanismes varient selon les  pays mais aucun ne laisse les organisations concernées sans contacts périodiques, ponctuels et globaux à la fois, avec leur environnement.

 

15 le nouveau système de formation doit pouvoir répondre à l’exigence de qualité du service public qui elle même suppose notamment des conditions techniques, financières et organisationnelles. Il ne s’agit pas seulement de recruter une main d’œuvre qualifiée mais que celle ci soit préparée :

-        à occuper un poste de travail défini

-        à évoluer dans les différentes tâches qui peuvent lui être historiquement confiée (adaptation et polyvalence)

Enfin, il faut  lui donner la culture de l’Etat en général et celle du service public dans lequel elle se trouve. 

 

16. Les besoins de la nouvelle fonction publique entendu au sens large de service public implique une nouvelle approche des formations initiales. Il s’agit non seulement de donner un certain niveau de formation générale qui serait complétée par une période de stage d’adaptation mais encore cette préparation même à l’occupation d’un métier dans le service de l’Etat.

 

16.1 Un tel système de formation se caractérise principalement par sa finalité professionnelle. Il suppose en amont une organisation d’un enseignement technique et professionnelle pour les niveaux de qualification de V (ouvriers et employés) à I. Or en l’état actuel du système éducatif la majorité des flux de sortie s’effectue entre le niveau V et IV.Ce qui revient à dire que la majorité des jeunes quitte le système sans qualification. Dans l’enseignement du second degré seulement un faible   % des élèves parviennent en fin de cycle. La formation à finalité professionnelle s’inscrit dans une double articulation celle qui  s’établit entre enseignement général et enseignements professionnels et celle enfin qui relie l’enseignement et l’emploi.

 

16.2     L’articulation enseignement général et enseignement professionnel s’effectue sur une base beaucoup plus sociale qu’économique. L’enseignement technologique ou à finalité professionnelle apparaît comme une voie de relégation pour ceux qui sont jugés peu aptes à suivre un enseignement général et non comme l’une des options de l’orientation éducative. C’est une succession de filière d’attente vers le marché du travail et non une filière de promotion.

 

16.3     La formation initiale dont il s’agit ici est celle qui consiste à donner un ensemble de connaissances et d’informations concernant les secteurs d’activité. elle doit en outre donner une large place aux activités manuel et de production.

 

16.4     Dans ces conditions l’on peut concevoir une formation articulée avec l’emploi à la fois de façon globale et de façon concrète. Au plan global il s’agit d’établir des balances pour les divers niveaux de qualifications entre les besoins et les formations existantes. De façon concrète il convient d’évaluer l’adéquation qualitative entre formation et emploi à tous les niveaux.

 

16.5     C’est dans ce cadre qu’il sera alors possible d’étudier la mise en place d’un système de formation et notamment le choix entre un cycle long et un cycle court.

 

17. La nouvelle fonction publique fondée sur la mobilité et la flexibilité implique un appareil nouveau de formation continue. L’on peut distinguer deux grands types d’actions qui lui sont liées. Les actions dans la phase de transition et les actions permanentes.

 

        17.1 La transition exigera une formation continue pour les cas suivants ; la conversion des agents de l’Etat touchés par les compressions et qui doivent être préparés à un autre emploi ; des actions d’adaptation ; des actions de recyclage ;

 

        17.2 de façon permanente la formation continue comporte l’adaptation à l’emploi, le recyclage par entretien et perfectionnement des connaissances ; les actions liées à la promotion professionnelle.

 

18. un droit à congé de formation doit être reconnu à l’ensemble des agents de l’Etat. Les conditions d’exercice de ce droit tiendront compte notamment de l’ancienneté des délais écoulés depuis le dernier stage ou cycle de formation, d’un pourcentage de l’effectif du service, l’ensemble de ces conditions doivent s’inscrire dans le plan annuel de formation et de perfectionnement des agents de l’Etat.

 

19. la formation continue est dispensée sous le régime de la concurrence entre les prestataires de ce service. Les initiatives privées bénéficient du financement collectif de ces formations.

 

20. Le financement sera assuré par un versement d’un pourcentage de la masse salariale. Le financement peut concerner tant les équipements que le fonctionnement des institutions concernées ainsi que la rémunération éventuelle des stagiaires. L’exécution des actions s’effectuant par des conventions passées avec les institutions concernées.

 

Tag(s) : #Algérie

Partager cet article

Repost 0